Paris - En décembre 2014, trois mois après la prise de l'usine Lafarge en Syrie, le groupe EI s'est déjà emparé de 65.000 tonnes de ciment. Dans les silos, 50.000 autres tonnes sont au coeur d'une troublante réunion évoquée dans des notes récemment déclassifiées.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction