La Tunisie a enterré lundi les six membres des forces de sécurité tués la veille dans l'ouest du pays, lors de l'opération jihadiste la plus sanglante depuis la série d'attaques de 2015 et début 2016, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Mohamed Gontara
Journaliste - Correspondant en Tunisie et dans le reste du Maghreb