La SADC au Lesotho après le meurtre du chef de l'armée

La SADC ne veut pas laisser impuni le meurtre qualifié d’"odieux" du chef d‘état-major du Lesotho.

L’organisation a annoncé mercredi l’envoi au Lesotho d’une équipe chargée de faire la lumière sur l’assassinat "odieux" du chef d‘état-major de ce petit royaume à à l’histoire politique mouvementée.

Réunis mercredi à Maseru, Lesotho, les présidents et représentants des pays membres de l’organisation ont annoncé l’envoi sur place d’une équipe chargée de faire la lumière le mobile de ce meurtre.

Rédaction
Journaliste