Après avoir été acquitté vendredi 8 juin des accusations de crimes de guerre et de crime contre l'humanité, l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba va-t-il pouvoir bénéficier d'une libération provisoire, voire définitive ? C'est tout l'enjeu de l'audience de ce mardi 12 juin devant la Cour pénale internationale.

Rédaction
Journaliste