L'Algérie n'a pas répondu à l'invitation du Maroc

Le roi du Maroc a surpris, le 6 novembre, en proposant un "dialogue direct et franc" à son voisin algérien, avec proposition d’un mécanisme conjoint pour "dépasser les différends". L’histoire des relations entre les deux pays, tendues, reste complexe. L’Algérie n’a pas répondu à l’invitation du royaume chérifien.

Rédaction
Journaliste