Harcèlement : Google fait son mea culpa et promet des changements

San Francisco - Accusé d'avoir couvert des cas de harcèlement sexuel, Google a promis jeudi transparence et soutien aux victimes, répondant ainsi à la colère de milliers de salariés qui avaient manifesté la semaine dernière, inspirés à leur tour par le mouvement #MeToo.

Fabien Loubayi
Rédacteur en chef