Guerre d'Algérie : la France reconnaît la torture et l'assassinat du militant Ali Boumendjel

Emmanuel Macron a reconnu ce mardi 2 mars que l'avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel a été « torturé et assassiné » par l'armée française pendant la guerre d'Algérie en 1957.

Véronique Chabourine
Journaliste politique