Plus de cinquante migrants originaires du Ghana et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest ont été exécutés sommairement par une unité paramilitaire contrôlée par l’ex-président gambien Yahya Jammeh, ont affirmé mercredi Human Rights Watch (HRW) et TRIAL International.

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction