Gabon : récit d'une folle journée de lundi à Libreville

À Libreville, violences et doutes après un coup d’Etat raté."On va tout casser !", crie un manifestant en lançant une pierre vers les forces de sécurité dans le quartier populaire Cocotiers de Libreville, capitale gabonaise où une tentative de coup d’Etat a eu lieu lundi matin en l’absence du président Bongo, hospitalisé au Maroc. "C’est des petits qui veulent mettre le désordre, rien de plus", ricane un membre des forces de sécurité, cagoule sur la tête et kalachnikov en main.

Rédaction
Journaliste