Gabon : le pouvoir réagit aux propos de Jean Ping

"La violence n'est pas une solution", a affirmé le pouvoir gabonais après les propos très offensifs de l'opposant Jean Ping de ce 15 décembre. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2016 a estimé avoir épuisé tous les moyens pacifiques pour conquérir le fauteuil présidentiel que lui aurait usurpé Ali Bongo, après l’élection.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction