En Afrique du Sud, après les hommages à Winnie Mandela, place aux polémiques. Tout au long de ce deuil national, il a été question de la relation entre l'icône de la lutte contre l'apartheid et son parti, l'ANC, dont elle a été une des leaders avant d’en être écartée à cause de sa réputation sulfureuse. Moins de 48h après ses funérailles nationales, on apprend que de nombreuses discussions ont eu lieu entre la famille Madikizela-Mandela et les partis politiques pour honorer la mémoire de la mère de la Nation.

Rédaction
Journaliste