France / Guinée équatoriale : la CIJ se dit incompétente sur les questions de "criminalité organisée" et d'"immunité"

Suite à un différend entre la France et la Guinée équatoriale dans l'affaire dite des "biens mal acquis"... hier, mercredi 6 juin 2018, la Cour internationale de justice (CIJ) a rendu son arrêt lié aux poursuites françaises à l'encontre du vice-président de la République, Teodoro Nguema Obiang Mangue.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction