Éthiopie : imbroglio constitutionnel autour des élections générales

Les élections générales prévues le 30 août ne pourront pas avoir lieu, pour cause de Covid-19 et du refus technique de la commission électorale, officiel depuis le 31 mars. Mais le mandat des députés arrive à expiration le 30 septembre prochain. Comment faire, dès lors, pour que le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed, issu du Parlement, puisse avoir encore une légitimité au-delà de cette date ? Les députés ont tranché ce mardi 6 mai.                 

Rédaction
Journaliste