Elections au Zimbabwe : l’armée promet de rester neutre

La promesse a été faite par un porte-parole militaire mercredi 4 juillet lors d’une des rares conférences de presse de l’armée. Il faut dire que la tension monte à quelques semaines des élections générales, les premières sans l’ex-président Robert Mugabe. Le nouveau chef de l’Etat Emmerson Mnangagwa répète depuis des mois que les élections du 30 juillet seront "libres" et "équitables".

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction