Des personnalités convoquées par la justice en Algérie : désamorcer la contestation ?

Opération main propre en Algérie ? Grand ménage des nouvelles autorités de transition ? Hier jeudi, les deux procureurs d'Alger ainsi que le patron de l'organisme de lutte contre la corruption, nommés sous la présidence d'Abdelaziz Bouteflika, ont été démis de leur fonctions par le président par intérim et remplacés. Par ailleurs, plusieurs anciens ministres et hautes personnalités du régime Bouteflika ont été convoqués au tribunal civil d’Alger pour des affaires liées à la corruption selon la télévision publique algérienne.

Rédaction
Journaliste