Crise en Guinée-Bissau : les militaires au centre du jeu

Le bras de fer postélectoral se poursuit en Guinée-Bissau. Umaro Sissoco Embalo, qui revendique la victoire à la présidentielle, est installé au palais. Mais le PAIGC de son rival Domingos Simoes Pereira fait valoir que le contentieux électoral n’est pas tranché, et dénonce un « coup d’État ». Dans ce bras de fer qui se durcit de jour en jour, les militaires sont au centre du jeu.

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction