L'ancien chef de guerre Jean-Pierre Bemba a vu ce 17 septembre dans l'après-midi sa peine confirmée dans l'affaire de subornation de témoin pour laquelle il avait été condamné, une affaire annexe au procès principal pour lequel il se trouvait sous les verrous à La Haye, à savoir son implication dans les crimes commis en Centrafrique par la milice qu'il avait fondée. Cette condamnation met encore un peu plus à mal les ambitions politiques de l'ancien chef de guerre congolais puisque la condamnation est définitive

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction