Congo-Brazzaville : l’ONU juge arbitraire la détention du général Mokoko

L'ONU épingle le Congo-Brazzaville sur sa gestion du cas Jean-Marie Michel Mokoko. Le général, candidat de la présidentielle de 2016, a été condamné en mai dernier à 20 ans de prison ferme pour atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat et détention illégale d'armes et munitions de guerre. Ses avocats ont déposé des pourvois pour contester cette décision. Ils affirment attendre une date pour cela, mais ils avaient également saisi le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire. Et ce groupe estime finalement que la détention du général est arbitraire.

Rédaction
Journaliste