Cameroun : Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Des “dizaines” de prisonniers seraient morts au Cameroun dans des centres de détention où les forces de sécurité détiennent au secret et torturent des suspects dans la lutte contre le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, dénonce Amnesty international dans un rapport publié jeudi.

Rédaction
Journaliste