Burundi : trois civils condamnés à 30 ans pour «attentat» contre le président

Trois personnes ont été condamnées dimanche à Kayanza (nord) à 30 ans de réclusion pour «attentat et complot contre le chef de l'Etat», le général Evariste Ndayishimiye, pour avoir jeté des pierres sur son cortège mercredi, a appris l'AFP lundi de sources concordantes. «Le Tribunal de grande instance de Kayanza a condamné trois jeunes gens dont une fille à 30 ans de prison pour attentat et complot contre le chef de l'Etat lors d'une procédure de flagrance», a annoncé à l'AFP une source judiciaire, sous couvert d'anonymat. Des témoins présents au procès dimanche ont confirmé l'information.

Ibrahima Gueye
Journaliste