Burkina : la soif de justice du président Kaboré dans "toutes les affaires sensibles"

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé dimanche à "rendre justice dans toutes les affaires sensibles", dont les dossiers de l’assassinat de Thomas Sankara, Norbert Zongo, du putsch manqué et de l’insurrection populaire, pour “aider le peuple à se réconcilier”.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction