Burkina : création de «zones d'intérêt militaire» où «toute présence humaine est interdite»

Un conseil supérieur de la défense nationale s’est tenu à Ouagadougou ce lundi 20 juin sous la présidence du lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, le chef de l’État. À l’issue de la rencontre, plusieurs décisions ont été annoncées dans le cadre de lutte contre l’extrémisme violent, notamment la création de deux zones d’intérêt militaire où toute « présence humaine est interdite », dans le nord du pays où des opérations d'envergure seront conduites, et des menaces de sanctions contre les forces de défense et sécurité et volontaires coupables d’exactions contre les populations civiles.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction