Bolivie : la peur des représailles dans les deux camps

Le 10 novembre, Evo Morales démissionnait après des semaines de manifestations contestant sa réélection lors d’un scrutin contesté, selon un audit de l'Organiation des États américains (OEA). Aujourd’hui, la Bolivie est plus divisée que jamais entre les partisans et les détracteurs de l'ex-président.

Rédaction
Journaliste