Biens mal acquis : la justice française rend son verdict

La justice française condamne en appel, ce lundi 10 février, Teodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale, à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende pour s'être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France.

Rédaction
Journaliste