Algérie: la militante Amira Bouraoui condamnée à un an de prison ferme

La militante Amira Bouraoui, célèbre opposante de l'ère du président déchu Abdelaziz Bouteflika, a écopé ce dimanche 21 juin d'un an de prison ferme, avec incarcération immédiate, dans un climat de répression accrue en Algérie, a annoncé un de ses avocats à l'AFP. Amira Bouraoui, une gynécologue de 44 ans, mère de deux enfants de 12 et 16 ans, a été condamnée sous six chefs d'accusation, dont «offense à l'islam», «offense» au président actuel Abdelmadjid Tebboune et «incitation à briser le confinement» pendant la crise sanitaire. Ses avocats ont décidé de faire appel.

Rédaction
Journaliste