Algérie : l'idée d'une conférence nationale laisse la classe politique sceptique

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé lundi qu’il renonçait à un cinquième mandat, mais il a aussi annulé l’élection présidentielle du 18 avril et promis une transition qui serait menée par une conférence nationale.

Rédaction
Journaliste