Algérie : l’armée défend une élection le 4 juillet, la mobilisation se poursuit

Alors qu’ils manifestent depuis trois mois, les Algériens demandent plus de changements politiques. Le chef d’état-major, lui, continue de privilégier la "solution constitutionnelle".

Rédaction
Journaliste