En Algérie, c'est la crise au Parlement. L'Assemblée populaire nationale, qui comprend 462 députés, est paralysée depuis plus de trois semaines. La raison ? Les députés de la majorité demandent le départ du président du Parlement. Et ce dernier refuse.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction