Afriland en RDC : levée de bouclier internationale après la condamnation à mort des lanceurs d'alerte

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’ONU se dit très préoccupé par la condamnation à mort des deux lanceurs d’alerte d’Afriland First Bank CD. Les lanceurs d’alerte doivent être protégés et non persécutés, dit le BCNUDH. Les États-Unis et la Belgique disent partager sa préoccupation. Ce jugement rendu le 23 septembre 2020 continue de susciter beaucoup de questions.

Rédaction
Journaliste