À la Une : deux ans et demi de prison pour un message sur internet

Consternation au sein de la rédaction de l’hebdomadaire Iwacu au Burundi, l’un des derniers médias indépendants du pays : 4 journalistes d’Iwacu ont été condamnés jeudi dernier à deux ans et demi de prison et à une amende d’un million de francs burundais chacun. Leur tort ? Avoir voulu faire leur métier, tout simplement. Tout commence le 22 octobre dernier. Nos 4 confrères et leur chauffeur se rendent à Musigati dans la province de Bubanza pour couvrir une incursion rebelle. Quelques minutes après leur arrivée, sans même avoir pu commencer leur reportage, la police les embarque.

Rédaction
Journaliste