À la frontière Bénin-Nigeria, une réouverture en demi-teinte qui frustre tout le monde

Le 16 décembre dernier, le poste frontalier de Sèmè-Kraké, entre le Bénin et le Nigeria a été rouvert après plus d’un an de fermeture, officiellement pour lutter contre la contrebande. Cependant, les camions, les marchandises et les véhicules d’immatriculation nigériane ne passent toujours pas. À Sèmè-Krakè, porte d’entrée majeure des marchandises des pays de la sous-région, la déception, l’incompréhension et l’attente règnent.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction