L’Assemblée nationale togolaise a, ce mardi, adopté la modification de la loi électorale permettant ainsi aux Togolais de la diaspora de pouvoir voter. Si l’alliance UFC / Unir au pouvoir a voté cette loi, l’opposition du centre s’est gardée de s’exprimer.

Togo

Au Togo, la diaspora pourra voter lors de la présidentielle de 2020

L’Assemblée nationale togolaise a, ce mardi, adopté la modification de la loi électorale permettant ainsi aux Togolais de la diaspora de pouvoir voter. Si l’alliance UFC / Unir au pouvoir a voté cette loi, l’opposition du centre s’est gardée de s’exprimer.

En 2020, les Togolais de la diaspora pourront voter pour la première fois pour élire leur président et, plus tard leurs députés. Pour ce faire, ils devront s’inscrire munis de leur passeport, d’une carte consulaire datant d’au moins six mois dans 21 ambassades du Togo pour l’instant, précise la nouvelle loi.

L’alliance Unir / UFC a voté la loi et Aklesso Atcholi, le président du groupe Union pour la République au pouvoir (Unir), se réjouit du vote : « Il était important de procéder à un léger aménagement du code électoral pour consacrer définitivement et de façon pratique cette nouvelle avancée de notre démocratie. La classe politique la réclamait durant des mois. Aujourd’hui, ce vote le confirme. »

Revendication de l’opposition

Le Nouvel engagement togolais (NET) de Gerry Komandéga Taama et son allié du Parti démocratique panafricain, dont les deux chefs se sont déclarés candidats la présidentielles de 2020, ont préféré s’abstenir. « Nous pensons qu’il aurait été plus intéressant d’assouplir ne serait-ce que pour cette première opération les conditions de vote de la diaspora, quitte à les adapter plus tard », justifie Gerry Komandéga Taama.

Le vote des Togolais de l’étranger constituait une des principales revendications de l’opposition rassemblée au sein de la coalition des quatorze (C14). Un pas vient d’être franchi.

Rédaction
Journaliste