Bénin : le retrait du protocole de la CADHP fait réagir

Dans une interview à la télévision publique, en fin de semaine, le porte-parole du gouvernement annonçait que son pays se retirait du protocole permettant aux citoyens de saisir directement la Cour africaine des Droits de l’homme et des peuples, basée en Tanzanie. Alain Orounla expliquait que cette Cour « s'immisce dans des questions de souveraineté des Etats ». Une décision qui fait réagir.

Rédaction
Journaliste