Nigeria : à Lagos, des expulsions à Tarkwa Bay sur fond de pression immobilière

Au Nigeria, l'incertitude règne quant à l'avenir de quelque 10 000 habitants à Tarkwa Bay, site naturel doté d'une plage artificielle à l'embouchure du port de Lagos. Des familles, qui ont été expulsés par l'armée mardi 21 janvier, n'ont eu qu'une heure pour réunir leurs effets personnels sous le contrôle des militaires et quitter leurs maisons avant que celles-ci ne soient rasées.

Rédaction
Journaliste