Là, dans le quartier du plateau, au siège de la BAD, à Abidjan, au 18ème étage, vous croiserez Mike Koukaila Bamidele Salawoou. L…

ICA/ BAD/ NEPAD-IPPF : L'économiste panafricain qui finance les infrastructures en Afrique

Portrait : Mike Moukaila Bamidele Salawou, chef de division Partenariats Infrastructure (PICU 3)

Là, dans le quartier du Plateau, au siège de la BAD, à Abidjan, au 22ème étage, vous croiserez Mike Moukaila Bamidele Salawou. Le bénino-nigerian à l'allure élégante et au langage choisi est l'un des humbles cerveaux de ce bâtiment. 45 ans, 4 enfants métisses, marié depuis 20 printemps à une brillante avocate danoise, ce panafricaniste possède une vision claire sur le manteau économique que l'Afrique devrait revêtir. Portrait.

Il est né à Lomé (Togo) de parents Nigérians et commerçants. Ils travaillaient dans le négoce, à Lagos, la plus grande ville de ce pays puissant d'Afrique de l'Ouest qui possède l'islam pour principale religion. Panafricaniste, Mike Moukaila Bamidele Salawou porte l'Afrique dans le coeur. Il a évolué dans une famille où la richesse des valeurs dépassaient de loin celle du porte-feuille. C'est cette conscience de ses origines, de ce qu'il était hier, de la place qu'il ambitionne dans la société, qui ont forgé le panafricaniste et exemple de méritocratie qu'il est aujourd'hui ! Il quitte Lomé à 19 ans pour poursuivre ses études au Danemark. HEC, Copenhagen Business School, Harvard, Sciences Po, son C.V est impressionnant. Il n'en demeure pas moins que Mike Moukaila Bamidele Salawou est extrêmement discret, au point que la production de ses rapports ne portent souvent pas sa signature. Pourtant, les grands dossiers liés aux tendances du Financement des Infrastructures en Afrique, les notes d'informations pratiques pour le programme d'infrastructure (AIKP) et autres projets sont bien élaborés par sa division. "L'important, c'est le résultat pas l'ego !" explique Monsieur Salawou, Manager Partenariats Infrastructure de la BAD et Coordinateur de l'Infrastructure Consortium for Africa, (ICA).

Le progrès social, économique et même politique est lié à notre unité

"Le progrès social, économique et même politique est lié à notre unité." Vous l'aurez compris, il n'est pas homme à faire cavalier seul ! Ce leader à la douceur incarnée possède dans sa boîte à idées de quoi réaliser une plateforme participative qui intégrerait toutes les nations africaines, pauvres comme riches, de manière à pousser plus loin et puissamment leur développement. Ses idées panafricaines s'inscrivent ainsi et toujours dans la réalité. Il semblerait que Cheikh ANta Diop, Aimé Césaire, et Nkrumah le guident de là-haut.

BAD, ICA, NEPAD-IPPF sont les acronymes et abréviations sérieuses qui collent à sa mission. Son rôle ? Développer des infrastructures durables en Afrique, pour aider à améliorer la vie et le bien-être économique des populations africaines. "Mike Moukaila Bamidele Salawou est notre Monsieur financement, si et seulement si, il n'y a pas de risque politique, bureaucratique, et de corruption" confie un Ministre des Finances. En effet, ce grand homme solide sur ses appuis ne s’en laisse pas conter. Dès lors qu'un Etat africain veut construire une infrastructure de qualité type centrale hydro-électrique, route à péage, port, aéroport, élargissement de la pénétration de sa fibre optique, etc.. et que le Ministère des Finances est en capacité de produire une étude de viabilité solide, une demande de prise en charge est envoyée au département de Monsieur Salawou et environ 9 mois plus tard, si tout est validé, le projet prend vie. Il ne restera plus qu'à veiller à un entretien régulier pour éviter un bis-repetita coûteux. "Frères africains, soyons consciencieux, transparents, et honnêtes" martèle Monsieur Salawou au sujet de la gouvernance des infrastructures rappelant que les membres de l'ICA ont engagé 20,2 Mrd $ dans les infrastructures africaines en 2018 et que les financements ont augmenté en 2019.

En clair, avec son équipe de 12 personnes, à Abidjan, il a reçu 91 projets, en a réalisé 60 dont 22 sont en cours de réalisation dans 34 pays du continent. Mike Salawou possède un rôle transversal dans différents secteurs d'infrastructures (transport, énergie, eau, TIC). Il contrôle et intervient à chaque étape du développement du cycle des projets. C'est le cas de la phase II du programme de développement de 67km de routes et de facilitation du transport routier de l'Union du fleuve Mano, entre le Libéria et la Côte d'Ivoire réalisé avec un prêt de la BAD de 40 M $. Mike Salawou possède une forte capacité à générer des projets en phase avec les plans directeurs des Communautés économiques régionales (CER), le Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA) et l'Agenda 2063 de l'UA. Enfin, lorsque les projets sont bouclés, la plateforme de cofinancement et la coordination sur Infrastructure projet sont mises en place.

Vous l'aurez compris, Mike Moukaila Bamidele Salawou n'est pas un homme qui stagne. C'est un talent à suivre de très près.

 

22 juillet 1974 : naissance au Nigeria

2001 : Corporate Credit Analyst, SGCIB

2002 : Consultant au Danemark

2002 : Economiste, région Nord, Est, Sud à la BAD

2008 : Fund Manager, NEPAD

2014 : Conseiller du vice-président & secrétaire général, GBAD

2018 : Manager Partenariats d'infrastructures, BAD

 

 

 

 

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction