Le chef spirituel du mouvement mystique, dénommé Buludia mayala, Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, s’est autoproclamé Président de la République ce samedi.

Congo - Kinshasa

Histoire insolite en RDC : un chef spirituel s'autoproclame président de la République

Le chef spirituel du mouvement mystique, dénommé Buludia mayala, Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, s’est autoproclamé président de la République ce samedi.

Ce chef spirituel dit qu’il est bénéficiaire d’un coup d’Etat divin qui met fin, à une présidence de mascarade de Félix Tshisekedi, qui d’après lui est « libre de rester à Kinshasa ou d’aller dans la région du Kasaï ».

Nsemi

« Ce que je lui reproche, c'est qu’il a épousé une femme rwandaise. S’il n’avait pas trouvé une femme au Kasai, il serait venu au Kongo central », a t-il dit devant ses fidèles. 

L’ancien député national et chef spirituel a accordé 72 heures  à Joseph Kabila de partir en exil pour un délai de trois ans. Après ce delais, Kabila, l'ancien chef d'État pourrait retourner comme investisseur. 

Il annonce qu’il nommera dans les jours qui viennent un Premier ministre. Ce dernier, qui sera chef de l'exécutif d'un État qu'il bâtisse sous le nom, République du Kongo Central. Il s'agit là d'une fusion de la province du Kongo Central et la Kinshasa. 

Pour rappel, le leader du mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala a réapparu après son évasion de la prison de Makala. Il avait été arrêté le 3 mars 2017, placé en détention à la prison de Makala alors que la Cour de cassation l’avait ordonné en résidence surveillée. Le 17 mai 2017, il avait quitté la prison dans des circonstances non encore élucidées jusqu’à sa réapparition au bureau du Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), le 6 mai 2019.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC