En Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embalo a été déclaré vainqueur de la présidentielle mercredi. Une victoire qui change la donne au niveau…

Alpha Condé a tout fait pour que je ne sois pas président 

Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embalo désigne déjà ses adversaires et ses alliés

En Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embalo a été déclaré vainqueur de la présidentielle mercredi. Une victoire qui change la donne au niveau diplomatique. Sur la chaîne sénégalaise TFM, il a notamment évoqué ses relations compliquées avec le président guinéen Alpha Condé. Dans l'entre-deux tours, il avait en revanche affirmé que le président sénégalais Macky Sall est « comme un frère » pour lui.

Le nouveau chef de l'État Umaro Sissoco Embalo a affirmé à la presse sénégalaise que le président guinéen Alpha Condé ne « l'aime pas ». « Il a tout fait pour que je ne sois pas président », se désole-t-il.

Cette inimité remonte à l'époque où Alpha Condé était à la tête de la médiation de la Cédéao en Guinée Bissau, qui tendait à « protéger le  PAIGC face aux manœuvres du président José Mario Vaz », selon le chercheur Vincent Foucher.

Le spécialiste mentionne encore le soutien apporté par la communauté peule à Umaro Sissoco Embalo. Or, « la diaspora peule est mobilisée derrière l'opposition en Guinée Conakry », rappelle le chercheur qui estime que « la diaspora de Guinée Bissau sera peut-être mieux placée désormais pour soutenir activement l'UFDG ».

Malgré tout, Umaro Sissoco Embalo affirme qu'il faut « oublier et marcher ensemble » pour « vivre en paix » avec ses voisins.

En revanche, les relations sont au beau fixe avec le président sénégalais Macky Sall, qu'Umaro Sissoco Embalo considère comme son « frère ». Des relations qui pourraient s'avérer précieuses, puisque les deux pays sont censés gérer des réserves maritimes et pétrolières communes. 

Rédaction
Journaliste