Le mandat de la force onusienne de maintien de la paix en République démocratique du Congo, la Monusco, devrait être renouvelé ce jeudi 19…

Congo - Kinshasa

RDC : le renouvellement du mandat de la Monsuco devant le Conseil de sécurité

Le mandat de la force onusienne de maintien de la paix en République démocratique du Congo, la Monusco, devrait être renouvelé ce jeudi 19 décembre 2019 à New York. Parfois critiquée par une population congolaise, l’ONU rappelle tout de même des progrès encourageants et songe à optimiser son dispositif sur place.

En marge du renouvellement du mandat de la Monusco, l’ONU se concentre sur une meilleure coordination avec l’armée congolaise d’abord, une décision prise au lendemain des attaques contre les casques bleus dans le Nord-Kivu. Et surtout, elle veut mieux comprendre le phénomène des forces démocratiques alliées, les ADF, pour être plus efficace dans la réponse des casques bleus dans le Nord-Kivu.

Pour cela, le secrétaire général adjoint chargé des opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, sur place il y a dix jours, vient de demander au général Carlos Cruz, ancien commandant de la Monusco, un rapport de mesures d’optimisation de la force pour janvier prochain : « Nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos moyens soient optimisés. Ça implique non seulement de travailler sur des questions de réparations, d’équipements, d’état d’esprit, d’organisation, de commandement, ça implique aussi de travailler pour mieux comprendre la menace dans cette région du Kivu et d’apporter les réponses adéquates. »

Deuxième grande mission de la Monusco, assurer la sécurité du dispositif de la réponse Ebola, et protéger le personnel de l’OMS. Un plan de sécurisation a été lancé mardi, pour permettre le retour des équipes après les attaques de Mangina et Biakato. À chaque fois que la réponse Ebola doit s’interrompre, le risque de la propagation de la maladie s’accroit faute de suivi. Depuis fin novembre par exemple, on compte une vingtaine de cas en plus dans le sud de l'Ituri.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC