Présidentielle en RDC : les propos polémiques du ministre Justin Bitakwira

La semaine dernière, la campagne électorale pour la présidentielle du 23 décembre s'est brusquement tendue en République démocratique du Congo avec la répression de plusieurs meetings. Les services de sécurité ont fait usage de leurs armes, faisant au moins six morts à Lubumbashi, Kalémie et Mbuji-Mayi. Dans ce contexte, des responsables congolais prennent fait et cause pour le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, en dépit de la loi sur les partis politiques. Certains de leurs propos font polémiques et alimentent les tensions.

Rédaction
Journaliste