Comores : une personne tuée lors d’une descente de gendarmerie

Aux Comores, c'est le retour du calme, après les événements du week-end qui ont coûté la vie à une personne et blessé grièvement deux autres. A Iconi, une ville qui jouxte la capitale, des échauffourées avaient éclaté, dimanche 9 décembre, quand les gendarmes ont encerclé la ville pour saisir deux véhicules. Ces derniers avaient été soustraits par la force, quelques heures plus tôt, à la douane portuaire. Les gendarmes ont été accueillis par des jets de pierre et ont riposté par des tirs à balles réelles. Lors d’une conférence de presse, lundi, les responsables de la ville ont appelé au calme tout en réclamant une réponse forte de la part de l'Etat.

Rédaction
Journaliste