Mandats d'arrêt contre Buyoya : l'UA demande au Burundi de calmer le jeu

Dans une déclaration, le président de la Commission de l’Union africaine demande à Bujumbura d’éviter de prendre des mesures qui pourraient compliquer le règlement du conflit. La déclaration de Moussa Faki Mahamat intervient au lendemain de la décision du procureur général du Burundi de lancer un mandat d'arrêt contre l'ancien président Pierre Buyoya.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction