Des juristes internationaux déconseillent de financer la reconstruction en Syrie

En l’absence de transition politique à Damas, tout Etat participant au redressement du pays se rend potentiellement complice de crimes, estiment des experts en droit international.

Rédaction
Journaliste