Mali : l’opposition poursuit sa contestation

Il y avait du monde dans les rues de Bamako samedi 1er septembre ; "des milliers", selon une source policière malienne, 200 000 selon les organisateurs. Les militants de l'opposition aux côtés de plusieurs candidats à la dernière élection présidentielle entendaient encore une fois "dénoncer" les résultats du scrutin.

Rédaction
Journaliste