Les autorités de la République démocratique du Congo ont annoncé lundi l’ouverture d’une information judiciaire contre Moïse katumbi, suite à son interpellation en possession d’un passeport litigieux à Bruxelles.

RDC : ouverture d'une information judiciaire contre Moïse Katumbi

Congo - Kinshasa

Les autorités de la République démocratique du Congo ont annoncé lundi l’ouverture d’une information judiciaire contre Moïse katumbi, suite à son interpellation en possession d’un passeport litigieux à Bruxelles.

Il a été interpellé la semaine dernière dans un aéroport de la capitale belge avec un passeport falsifié. Mais il a néanmoins été autorisé à rester en Belgique.

Selon l’opposant congolais en exil, les passeports semi-biométriques tels que le sien, ont été retirés du système et sa demande pour un exemplaire biométrique a été rejetée.

Il peut tout de même compter sur de nombreux soutiens en RDC, dont celui de son club, le TP Mazembe.

"C’est un opposant politique qui est en exil. C’est juste parce qu’il y a eu des problèmes politiques qui l’ont poussé à aller à l’extérieur. Il veut à chaque fois revenir, mais avec la politique, on ne l’autorise pas à rentrer chez lui", a indiqué Serge Iweza, supporter de Moïse Katumbi.

Katumbi, homme d’affaires et ancien gouverneur de l’ex province du Katanga, est l’un des candidats déclarés à la présidentielle du 23 décembre prochain.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction