Tunisie : le premier procès de la justice transitionnelle s'est ouvert à Gabès

Hier, mardi 29 mai, s'est ouvert à Gabès, dans le sud du pays, le premier procès instruit par l'Instance Vérité et Dignité, chargée de la justice transitionnelle. Un processus chargé de révéler la vérité sur les années de dictature et de rendre justice aux victimes. Treize chambres spécialisées ont été créées dans le pays pour juger ces cas. Ce premier procès concerne l'affaire Kamel Matmati, un militant islamiste mort sous la torture en 1991. Quatorze personnes sont accusées, dont Zine El Abidine Ben Ali, président de la République à l'époque, et réfugié en Arabie saoudite depuis la révolution de 2011. Ils sont accusés d'homicide, de torture et de disparition forcée.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction