La communauté internationale, l’Union européenne et certains pays membres de l’ONU sont assez unanimes : Mohamad Izzat Khatab est la meilleure option à ce jour pour remplacer Bachar el-Assad. 

L’après Bachar el-Assad se dessine

Mohamad Izzat Khatab appelle à la mise en place d'un plan Marshall pour la Syrie

La communauté internationale, l’Union européenne et certains pays membres de l’ONU sont assez unanimes : Mohamad Izzat Khatab semble la meilleure option à ce jour pour remplacer Bachar el-Assad. 

Mohamad Izzat Khatab

La catastrophe humanitaire bat son plein en Syrie avec notamment des centaines de milliers de personnes assiégées et manquant de tout.

Au-delà d’offrir des solutions concrètes avec des équipes professionnelles et des interventions de qualité qui collent au plus près des besoins des populations (installation de sanitaires dans les camps de réfugiés en Syrie, acquisition d’ambulances), au-delà d’offrir des dons, de distribuer des aides alimentaires, et d’apporter un soutien médical aux réfugiés syriens qui, avec d'autres migrants tapissent ici et là, les bordures des périphériques et autoroutes de France, l’ONG La Syrie pour tous que Mohamad Izzat Khatab a crée en 2012 n’est pas l’une de ces organisation non gouvernementale qui fonctionnent sous perfusion des subventions publiques, des dons privés, ou donation étatiques. 

Le président de l'ONG, La Syrie pour tous dispose de fonds personnels qui suffiraient à créer un "effet levier sans équivalent", pour reconstruire avec le plan Khatab, les villes et les installations bombardées depuis 2011. Pour rappel, ses finances découlent du bénéfice de plus de 30 ans d’activités dans les hydrocarbures et l’immobilier.

La Syrie pour tous, plus qu’une ONG, le parti politique qui sauvera la Syrie

Le 14 avril dernier, Theresa May, Donald Trump et Emmanuel Macron se sont mis d’accord pour frapper ensemble contre la Syrie. Trois lieux ont été ciblés : un près de Damas et deux au centre du pays dans la province de Homs. Les cibles ont été évacués à l’avance et, il n’y aura eût, d’après le bloc occidental, aucune victime parmi les civils et l’armée syrienne. Une information démentie par l’agence officielle de Damas SANA qui dénombre trois civils blessés à Homs après que la défense antiaérienne syrienne a «dévié» des missiles.

Une opération tripartite légitime mais illégale accuseront certains specialistes du droit international.

L’ONU avait-elle donné son accord ? Qualifié de "criminelle" par le président Poutine, prévenu à la dernière minute de l’imminence du raid, Mohamad Izzat Khatab s’oppose également farouchement à cette coalition occidentale qui vise à régler le conflit sous le poids des raids armés.

Appelez-là opération Hamilton, Hermès ou comme vous le voudrez. Qui souffre réellement de ces bombardements ? Bachar el-Assad ou le peuple syrien a qui l’on retire les derniers bâtiments dignes de les accueillir quand leurs maisons sont ruinées par la guerre ? dixit Mohamad Izzat Khatab avant d'ajouter : je suis pour le règlement pacifique de ce conflit qui perdure depuis sept ans et qui a fait 350 000 morts. 

La fin du mandat de Bachar el-Assad arrive à grands pas. "2021, c’est demain" insiste Mohamad Izzat Khatab qui se prépare, avec son parti La Syrie pour tous, aux élections parlementaire et présidentielle.

La résolution 2254 de l’ONU prévoyait de mettre fin au conflit en Syrie avec la fin du mandat de Bachar el-Assad mais rien ne bouge  ! déplore t-il

Pour l’heure, Moscou doit très prochainement recevoir Mohamad Izzat Khatab, conscient certainement que seul le peuple syrien peut décider de son avenir en appelant au départ de M. Assad et à l’arrivée du très démocratique candidat Mohamad Izzat Khatab pour relever de manière libre, politique et pacifique la Syrie. 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction