Une affaire bien insolite devant le tribunal de Kangundo, à l’Est de la capitale kényane, Nairobi. Un homme de 35 ans a été accusé par ses…

Justice : affaire contre le kenyan qui viola sa chèvre

Intimidé par les relations sexuelles avec les femmes, il opte pour sa chèvre

Une affaire bien insolite devant le tribunal de Kangundo, à l’Est de la capitale kényane, Nairobi. Un homme de 35 ans a été accusé par ses voisins d’avoir eu des relations sexuelles avec deux chèvres et de les avoir tuées immédiatement après son forfait.

Pour corroborer leurs propos, les accusateurs ont présenté à la Cour les carcasses des deux bêtes, supposées être les victimes du mis en cause. En revanche, ce dernier accuse la police de l’avoir passé à tabac avant son arrestation.

La justice a dès lors ordonné son transfèrement vers un hôpital pour des soins, et l’a libéré sous caution de 1 000 dollars. L’affaire devrait reprendre le 29 janvier 2018.

Selon la loi kényane, est puni d’au maximum 14 ans de prison toute personne reconnue de bestialité. Et dans le pays, de tels cas ne sont pas nouveau. En mars 2017, notamment, un homme a été condamné à 15 mois de prison pour s‘être rendu coupable d’acte contre nature avec une poule. L’homme a d’ailleurs reconnu son acte, le justifiant par son intimidation face aux femmes.

Rédaction
Journaliste