Détenu depuis le 2 janvier 2014 pour un article sur Internet, Mohamed Cheikh Ould Mohamed a vu une cour d’appel confirmer sa condamnation à…

Actualité

Mauritanie : peine de mort contre un blogueur

Détenu depuis le 2 janvier 2014 pour un article sur Internet, Mohamed Cheikh Ould Mohamed a vu une cour d’appel confirmer sa condamnation à mort pour apostasie.

Le blogueur avait posté un article critiquant sur l’instrumentalisation de la religion comme moyen de discrimination. En première instance, le 24 décembre 2014, la cour criminelle de Nouadhibou l'avait reconnu coupable d'apostasie et condamné à mort. Sans surprise, "les avocats de la partie civile ont demandé à la Cour la confirmation de la peine de mort prononcée en première instance", tout comme le procureur, a indiqué la première source judiciaire.

Selon cette même source, le prévenu est apparu "serein", il "a reconnu sa responsabilité s'agissant de l'article incriminé, dont le juge a fait lecture de certains passages en début d'audience, mais il a exprimé son repentir de tout ce qu'il a pu écrire". La défense a insisté sur ce point devant un large public. "La salle était pleine", témoigne-t-on, "mais la pression sensiblement moins forte à l'audience et autour du palais de Justice qu'en première instance".

Un changement de stratégie qui pourrait toutefois lui sauver la vie, malgré le verdict. Alors qu’il avait plaidé non coupable en première instance, expliquant avoir voulu les plus modestes dans son pays, ses excuses en appel lui ouvre les portes de la Cour suprême. Pour l’abrogation de la peine ? A suivre…

Rédaction
Journaliste