HRW accuse Kabila d'avoir recruté d'ex-rebelles du M23 pour mater des manifestations

Human Right Watch accuse le régime du président congolais Joseph Kabila d’avoir recruté d’ex-miliciens du M23 pour réprimer les manifestations de décembre 2016 en République démocratique du Congo, une répression qui a fait des dizaines de morts.

 

Rédaction
Journaliste