Les militants de l’État islamique ne manquent pas d’ingéniosité pour se soustraire à l’armée irakienne. Alors que l’armée leur a repris le…

En Irak, des djihadistes se déguisent en femme pour échapper à l'armée

Les djihadistes usent de tous les moyens pour fuir la ville

Les militants de l’État islamique ne manquent pas d’ingéniosité pour se soustraire à l’armée irakienne. Alors que l’armée leur a repris le contrôle de la vieille ville Mossoul, les djihadistes usent de tous les moyens pour fuir la ville. Leur trouvaille, se déguiser en femme avec tous les accessoires nécessaires.

Dans des photographies prises par l’armée irakienne qui a réussi à mettre la main sur un certain nombre, un djihadiste a pris le soin de saupoudrer le visage de fond de teint. Il n’a pas oublié d’ajouter un phare à lèvre de couleur rouge vif, un peu de fard à paupières, du eye-liner, du crayon à sourcils et des grains de beauté. Sauf que, il a laissé bien visible sa barbe et sa moustache coiffé en couronne.

Un autre, a opté pour une perruque, du maquillage à outrance avec une robe sous laquelle se cachait un soutien-gorge rembourré. Problème, le militant n’est pas passé par la case épilation. Les poils de sa poitrine l’ont donc trahi.

Tunique en velours de couleur, sac à main, voile, malgré leurs efforts, les militants de l’EI ont été pris dans les griffes des clichés de l’armée irakienne.

Pourtant, durant leur règne sur la deuxième plus grande ville d’Irak, l’EI obligeait les femmes à arborer le voile intégral de couleur noir, à porter le niqab. Elles devaient également porter des gants, des chaussettes et éviter le maquillage.

Après neuf mois d’intenses combats et la reprise de Mossoul pour les forces loyalistes, un vent de renouveau et de liberté souffle à présent sur la vieille ville.

Rédaction
Journaliste